ataallah


ATAALLAH





Naît au nord du Maroc, il étudie à l'Ecole des Beaux Arts de Tétouan, en Espagne, en Italie et en France par la suite.


Après avoir crée des paysages dans l'ex- Maroc Espagnol inspirés du travail de son Maître Bertuchi, il évolue vers des styles post-impressionnistes et expressionnistes tout au début de son séjour en Espagne.


En Italie il découvre le Zen et le Tao.

Il s'interroge sur le Sujet / Motif & Expression / Technique.

1960-65.  Une période de recherche sur la liaison Sujet - Technique.


La toile devient une grille, qui au bout de quelque temps et par un effet de Plein / Vide. Cette grille, latente,  donne naissance  aux carreaux. Madrid 1965.


Les arts traditionnels marocains l'inspirent, il songe à en faire un langage contemporain et universel.


1968 Enseigne à l'Ecole des Beaux- Arts de Casablanca, il est l'un des initiateurs de l'exposition/manifeste « présence plastique » sur la place Djemaa el F'na à Marrakech.


En 1970,  pour remplacer le tableau classique  élaboré sur chevalet et encadré, il met à jour le concept du « MODULE », œuvre individuelle constituée d'un « carré » contenant un signe. Le Module dont les paramètres une fois enregistrés est une oeuvre impérissable et indestructible.


Le Module, est une œuvre visuelle inspirée de l'art islamique mais aussi un maillon incontournable de l'architecture.


Accolé, combiné, jumelé, juxtaposé à d'autres Modules, ces modules répétés jusqu'à l'infini forment une œuvre « Multiple ».

 

Ce concept s'apparente alors aux courants naissants, de l'« Art Systématique » et à une variante de l' « Art Conceptuel » dans son expression la plus large

et la plus basique, toutefois sans renier la référence à des impressions sensibles et des représentations particulières, destinées à engager le spectateur dans une prise de conscience.


1972  s'installe en France, fonde l'ATELIER de RECHERCHE ESTHETIQUE,

espace dédié à la promotion de l'art contemporain, d'où sont organisés des événements culturels : Cercle, Carré et Triangle, Triennale de l'Abstraction,   (Durant 4 mois, 16 expositions dans 10 lieux, 69 créateurs / participants).

Ecriture / Lecture... ( manifestation englobant 10 expositions et interventions dans le domaine de  Peinture, Sculpture, Performance, Art Corporel,

Art et Ordinateur, Photographie, Cinéma Expérimental, Vidéo, Typographie,

Poésie sonore, Musique... 117 participants).

Une « Journée de rencontres, CREATEURS - INDUSTRIELS »

(17 Chefs d'entreprise, 20 Créateurs, 17 Personnalités du monde

de l'art, de l'industrie et de la politique).


Il enseigne à l'Ecole des Beaux Arts de Caen, travaille sur divers systèmes de codage, crée à l'aide de l'ordinateur et produit une revue d'art en vidéo ( AREVidéo ).


Après un séjour à Grenade (Espagne) il conçoit « ARABESQUE » œuvre composée de 300 Modules, ensuite « VENTO », 400 Modules, « CONTINUELS », 137 Modules et « INCLINAISONS », -encore inachevée-, séries  d'œuvres issues de différentes méthodes de superpositions et de permutations. 1974-2005.


De retour au Maroc, à Marrakech il s'emploie à réunir et à terminer de reconstituer tout ce qui subsistait de son œuvre avant son départ pour la France.




 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site